top of page

COPACABANA OU IPANEMA ?


hupsoo-magazine-copacabana-ipanema-rio-de-janeiro
Copacabana et Ipanema – Rio de Janeiro


Retrouvez dans HUPSOO MAGAZINE – août 2022, notre article consacré à Copacabana et Ipanema. COPACABANA OU IPANEMA ?



À Rio de Janeiro, la plage est à la fois un lieu de divertissements, de travail et de rencontres. Une étape incontournable pour comprendre la société brésilienne. Les plages privées n’existent pas à Rio. Que vos poches soient remplies ou non, le long du littoral, tout le monde profite du même cadre exceptionnel ; d’une douceur de vivre endémique et les eaux de coco y sont proposées à tarif unique. Un nivellement social permettant la cohésion d’une population contrastée, métissée ; dont l’hétérogénéité est irrésistible. Proches du centre-ville, Copacabana et Ipanema sont incontestablement les langues de sable les plus renommées de la cité merveilleuse. De manière générale, on peut dire que la première est authentique et familiale et la seconde, chic et festive. Les quartiers de Copacabana et Ipanema sont à l’image de leurs rivages respectifs.


Découvrez les attributs de ces deux plages voisines et mythiques. Choisissez le meilleur posto* selon votre profil personnel, afin de profiter pleinement de votre séjour balnéaire outre-Atlantique. Chaque posto (poste en français), correspond à un groupe, à une attitude. Le choix des postos est essentiel, car ils tiennent, en quelque sorte, lieu de carte de visite. Ils portent ce nom du fait qu’ils sont des repères pour les plagistes ; des postes de contrôle et de secours. Il en existe 12, répartis entre les plages de Leme, Copacabana, Arpoador, Ipanema et Leblon.


*posto : Postos 1 à 6 (Leme et Copacabana) : le premier posto est l’un des plus tranquilles. Les postos 2 à 6 seront des spots officiels de beach-volley pour les JO.

Posto 7 (Arpoador) : celui des surfeurs, mais très mélangé à l’heure du coucher du soleil. Le posto le plus petit, mais le plus transversal socialement.

Postos 8 à 10 (Ipanema) : entre le posto 8 et le posto 9 flotte le drapeau gay, mais cette portion est loin d’être un ghetto et est ouverte à tous.

Postos 11 et 12 (Leblon) : plus élitistes, ils sont au pied des résidences les plus chères, même s’ils se rapprochent des eaux les plus polluées. C’est également l’endroit dédié aux bébés, avec cabine pour les changer et jeux, la version plage et améliorée du square parisien, en quelque sorte !




Copacabana : la princesse des mers


Au même titre que le Corcovado ou le Pain de Sucre, Copacabana est un emblème touristique. Il tire son nom du village éponyme situé sur le lac Titicaca en Bolivie. La célèbre plage a acquis sa notoriété au début des années 1920, avec la construction des premiers hôtels de luxe d’Amérique Latine, notamment le fameux Copacabana Palace, imaginé face à l’océan, selon les plans de l’architecte français Joseph Gire. Jusqu’aux années 1970, l’élite internationale et l’aristocratie carioca investissent le quartier de Copacabana et ses 4.5 km de plage, à la forme de croissant, rappelant, sous cet angle, la baie des Anges à Nice. Chaque été, des millions de personnes se prélassent, se baignent et se promènent à Copacabana, qui, par ailleurs, reste assurément la plage préférée des étrangers. En effet, elle bénéficie d’une aura tropicale qui lui est directement associée. Tout Rio s’y donne rendez-vous.


Copacabana comprend les postes 2 à 6 ; spots officiels de beach-volley pour les Jeux olympiques. Chaque secteur a sa population. Sportifs, bobos cariocas, jeunes des favelas, LGBT et familles y trouvent leur place. Les femmes portent des petits bikinis, strings et tangas sur toutes les plages de Rio et bien sûr, à Copacabana, où exhiber son corps est un rituel commun. Toutefois, le topless est interdit sur l’ensemble du territoire côtier. Les hommes en speedo courts et moulants s’adonnent aux sports de plage et huilent leurs muscles saillants. À la nuit tombée, de nombreux bars et night-clubs ouvrent leurs portes sur l’Avenida Atlântica et sur l’Avenida Nossa Senhora de Copacabana. Il y en a pour tous les goûts !


Les trottoirs emblématiques du front de mer sont ornés de dessins caractéristiques originaires de Manaus. Ils représentent la rencontre des eaux du fleuve Amazone. Tout au long de la côte, on retrouve des vendeurs de jus de fruits, d’articles de plage, des restaurants aux cuisines souterraines, des distributeurs automatiques de planches de surf et sur la plage, divers commerçants déambulent toute la journée, proposant des prestations et produits variés. Oubliez votre serviette de plage, optez pour un paréo tendance et contribuez à l’économie locale en louant les chaises et parasols à disposition à chaque poste.


Réservez dès maintenant votre suite cinq étoiles avec vue sur l’océan, au Copacabana Palace, à l’Emiliano et au Fairmont Rio de Janeiro Copacabana. Faites appel à une conciergerie de luxe pour un séjour clé en main, ou bien, choisissez une pousada (hôtel établi dans un cadre naturel typique ou un bâtiment à caractère historique), pour un dépaysement total. Vous pouvez également louer un appart hôtel, un appartement ou une maison de standing à proximité, en prenant contact avec une agence de voyage ou consultez facilement sur Internet les offres disponibles pour la période choisie, grâce à tripadvisor, booking.com, opodo, trip.com et hotelmix.fr. Sur place, de nombreuses activités restent à découvrir sur terre et en mer. Les taxis appliquent des tarifs fort appréciables pour vous conduire partout à travers la métropole, qui bénéficie par ailleurs de lignes de métro et de bus, pour les plus aventureux.








Ipanema, l’irrésistible…


La plage d’Ipanema se situe dans le quartier résidentiel le plus luxueux de Rio de Janeiro, bordé par le quartier branché de Leblon à l’ouest, Arpoador à l’est, le Lagoa Rodrigo de Freitas au nord et l’océan Atlantique, au sud. Ipanema signifie “mauvaises eaux” en guarani*, pourtant, la plage d’Ipanema jouit d’eaux propres ; d’une langue de sable fin appréciée par des millions de personnes chaque année, particulièrement fréquentée durant la période du Carnaval de Rio. Locaux et touristes partagent les 2.6 km où la fille d’Ipanema a inspiré le poète Vinícius de Moraes et le compositeur Tom Jobim. En effet, c’est la chanson A Garota De Ipanema (The Girl From Ipanema) qui a rendu célèbre, à partir des années 1960, cette grève littorale peu connue jusqu’alors. En outre, c’est sur cette plage que la bossa nova est née grâce à João Gilberto.


À Ipanema, on pratique des sports nautiques tels que le surf, la voile ou encore le skimboard. Sur la plage, on joue au frescobol, au beach-volley, au football et à un mixte des deux dernières disciplines évoquées, communément appelé le foot-volley. Une légère brume marine enveloppe la plage iconique. Des concerts s’improvisent chaque jour à Ipanema, qui abrite les après-midi farniente de la jeunesse dorée et des artistes cariocas au poste N° 9. La communauté homosexuelle hisse fièrement le drapeau arc-en-ciel au poste N° 8, étendard de diversité. Les amateurs de beach-volley et de foot-volley se rassemblent, quant à eux, au poste N° 10.


Le culte du corps y est roi et les plus belles femmes du monde y sont reines. Au pied des résidences de standing, on trouve des boutiques de luxe, des restaurants charmants, d’immenses salles de fitness, de nombreux salons de coiffure et des cliniques de chirurgie esthétique. Dès que le soleil se couche derrière la colline Dois Irmaos (pics jumeaux au bout de la plage de Leblon), locaux, surfeurs, touristes et vendeurs ambulants se rassemblent au poste N° 9 et applaudissent à l’unisson la fin du spectacle naturel, dans une ambiance festive. Si vous désirez assister à un coucher de soleil plus calme à proximité, rendez-vous au rocher d’Arpoador, situé au poste N° 7.


Surplombée par la favela de Vidigal, Ipanema est plus étroite que Copacabana, mais moins bondée et mieux fréquentée au crépuscule. Le quartier d’Ipanema offre également plus d’opportunités pour se restaurer et faire du shopping que celui de Copacabana, plus désuet, néanmoins superbe. Si vous désirez côtoyer la jeunesse et les artistes cariocas, Ipanema comblera vos souhaits.


L’hôtel Fasano Rio de Janeiro, le Sofitel Rio de Janeiro Ipanema et le Praia Ipanema Hotel, offrent des prestations haut de gamme, appréciées par la clientèle française et internationale. Réservez votre table pour dîner au Restaurante Marius Degustare, au Satyricon, au Restaurante Anna ou encore à l’Artigiano. Pour ceux qui souhaitent poursuivre leur escapade nocturne et danser jusqu’au bout de la nuit, rendez-vous à La Paz, au Boate 021 et au Baile de Charme Viaduto de Madureira.


*Le guarani est une langue indigène agglutinante d’Amérique du Sud, employant des syllabes ouvertes ; parlée par cinq millions de personnes au Paraguay, dans le nord de l’Argentine, dans l’est de la Bolivie et dans le sud du Brésil.





hupsoo-magazine-soleil-logo-riviera-rio-luxe

HUPSOO MAGAZINE

Tous droits réservés ©


Comentarios


Los comentarios se han desactivado.
bottom of page