top of page

L’IA DALL-E TRANSFORME NOS RÊVES EN TABLEAUX SURRÉALISTES


hupsoo-magazine-musee-dali-dall-e-tapestry


Le musée Salvator Dali, situé dans la ville américaine de St. Petersburg en Floride propose depuis le 25 novembre 2022 une expérience hors du commun aux amateurs de surréalisme. Consacré au célèbre peintre espagnol, « Salvator Dali Museum » présente au cœur de son exposition « The Shape of Dreams » un dispositif fascinant permettant de donner forme à nos rêves. Vous pourrez, jusqu’au 30 avril 2023, profiter de ce voyage onirique exceptionnel ; parcours dédié à la représentation des rêves marquant l’histoire de l’art du XVIᵉ au XXᵉ siècle. Cet outil démontre le potentiel inouï de l’IA, qui a récemment prouvé qu’elle pouvait authentifier les œuvres de grands peintres ou encore remporter un concours artistique.


Nous avons tous tenté de reconstituer la trame d’un rêve marquant, essayé d'en comprendre le sens, l’origine et d’en garder l'empreinte afin qu’il ne puisse nous échapper. Nous avons tous déjà essayé de rappeler à notre souvenir les réseaux de symboles nocturnes gravés comme par magie dans notre esprit, hétérogènes par essence. Ce n’est pas une entreprise commode, mais bel et bien stimulante. Dali souhaitait présenter des œuvres traduisant la magie fantastique de nos songes ; des paysages mentaux inconscients auxquels il donnera forme et structure. Parmi ses mythiques tableaux : Le rêve (1931) et Rêve causé par le vol d’une abeille (1944).



hupsoo-magazine-jason-allen-theatre-dopera-spatial
Théâtre d'Opéra Spatial – août 2022 – par Jason Allen

Chacun peut raconter son rêve grâce à l’IA !


Vous avez peut-être entendu parler du tableau de Jason Allen, un concepteur de jeux vidéo âgé de 39 ans qui remporta le 29 août 2022 le 1er prix de la catégorie arts numériques/photographie manipulée numériquement du concours Colorado State Fair avec son œuvre intitulée « Théâtre d’Opéra Spatial » intégralement conçue par l’IA générative de Midjourney, cousine de Dall-E, Stable Diffusion, Imagen ou encore Discofusion… Cet exploit a secoué le monde de l’art, mais démontre pourtant à quel point ces nouveaux outils peuvent se révéler puissants.


Jason Allen déclarait, après avoir subi un déferlement de critiques négatives sur la toile : « Je savais que ça serait controversé. Comme c’est intéressant de voir que tous ces gens sur Twitter qui critiquent l’art généré par IA sont les premiers à discréditer le facteur humain ! [...] Plutôt que de haïr une technologie ou les personnes derrière, nous devons reconnaître qu’il s’agit d’un outil puissant et l’utiliser pour aller de l’avant plutôt que de bouder ».


Dans un esprit baroque, le système Midjourney générant l’image dépeint une scène d'opéra comprenant trois personnages qui se tiennent face à une large ouverture circulaire laissant la lumière inonder la pièce. Cette œuvre a nécessité un processus de création de plus de 80 heures durant lesquelles Jason Allen a employé de très nombreuses formulations pour obtenir le résultat escompté ; formulations décrivant la scène inspirée de l’époque victorienne et de thèmes spatiaux. L’Intelligence Artificielle a généré au total 900 images. Seulement trois d’entre elles ont été retenues puis retouchées grâce à un logiciel pour finalement être imprimées sur toile, avant d'être présentées au jury.





Dall-E, le premier générateur Prompt Art de l’histoire


L’intelligence artificielle Dall-E (un programme d’IA conçu par OpenAI capable de créer des images à partir de descriptions textuelles, dont le nom évoque à la fois le robot de Pixar WALL-E et le peintre Salvator Dali) permet au visiteur d’écrire ou de dicter le récit de l’un de ses rêves puis de le voir figurer sous forme de tableau devant lui. Dall–E est devenu le premier générateur d’œuvres d’art « Prompt Art » au monde. Une prouesse technologique inédite rendue possible par logiciel grâce à l’ingénieux mixage d’éléments piochés dans différentes œuvres fantasmagoriques de Dali, Frida Kahlo, Paul Delvaux entre autres ; soigneusement répertoriés à dessein dans une immense banque de données permettant de traduire le langage écrit en langage artistique, ce qui était encore impensable il y a quelques années.


Plusieurs rêves de visiteurs sont ensuite reliés les uns aux autres afin de former d’immenses « tapisseries interactives oniriques » visibles sur le site du musée à l’adresse Internet suivante : Salvator Dali Museum. Celles-ci rendent hommage à l’illustre artiste Catalan – offrant une immersion unique dans l’inconscient "collectif" de nos contemporains, conditionné par nos représentations individuelles et communes. Les patchworks multiformes obtenus résultent d’interprétations artistiques fondées sur les mots, assemblées tels des collages toutefois sommaires, comparés à la complexité de nos véritables songes.




hupsoo-magazine-luxe-revue-art-culture-arts

HUPSOO MAGAZINE

Tous droits réservés ©


Comentários


bottom of page